Ataxie Ataxia Canada

Édition de gènes de cellules souches et progénitrices hématopoïétiques humaines pour l’ataxie de Friedreich avec la technologie CRISPR / Cas9

9 décembre 2019 - Dr. Celine Rocca, Ms. Shi Yanmeng, Mr. Jay Sharma, Dr. Prashant Mali, Dr. Stephanie Cherqui de l'Université de Californie, San Diego

Notre objectif est maintenant de développer une greffe autologue de HSPC.

Pour atteindre notre objectif, nous développons une méthode CRISPR / Cas9 pour éliminer l’expansion de la GAA dans l’intron 1 du gène de la frataxine dans les cellules HSPC des patients FRDA. Nous avons d’abord optimisé les conditions de lymphoblastes isolés de patients atteints de FRDA et obtenu jusqu’à 62% de gènes correction.

Au niveau d’ARNm et de protéines, l’expression de la frataxine a atteint le même niveau que celle de leurs parents porteurs en lignées cellulaires.

De plus, en utilisant une méthode très sensible développée par BIOLOG, nous avons montré que l’activité mitochondriale a également été améliorée dans la cellule corrigée. Nous nous sommes donc orientés vers le développement de la fabrication du produit humain utilisant les premières cellules CD34 + isolées à partir de sang périphérique de donneur sain.

Nous avons réussi à corriger les gènes de 24 à 50% des cellules CD34 +. La capacité des cellules CD34 + modifiées par gène à se différencier en différents types hématopoïétiques les cellules de la lignée ont été testées in vitro par des dosages d’unités de formation de colonies et in vivo sur NOD scidgamma immunodéficient des souris.

Enfin, nous avons modifié des gènes de cellules CD34 +, isolées chez des patients FRDA, atteignant une correction de 55% une augmentation de l’expression de la frataxine et une différenciation normale dans les différentes cellules de la lignée hématopoïétique.

Avec cette étude, nous posons les fondements d’un futur essai clinique sur la transplantation autologue de HSPC pour l'AF.

Voir et écouter l'interview...

En savoir plus...

Nouveau site de recherche clinique collaboratif sur l’ataxie de Friedreich à Montréal

7 novembre 2019

La présente vise à vous informer que le Dr Antoine Duquette, neurologue au CHUM et au Centre de réadaptation en déficience physique Lucie-Bruneau du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, ainsi que son équipe de recherche participent dorénavant au réseau de recherche clinique collaboratif de l’ataxie de Friedreich (CCRN in FA) en collaboration avec la Friedreich’s Ataxia Research Alliance (FARA) et Ataxie Canada-Fondation Claude St-jean.

Ce réseau international regroupe 13 sites travaillant ensemble pour faire progresser les traitements et les soins cliniques des personnes souffrant d’ataxie de Friedreich ( AF).

Les objectifs principaux du réseau :

  • Identifier et valider les mesures de résultats cliniques et les biomarqueurs dans l’AF nécessaires aux essais cliniques ;
  • Faciliter la mise en œuvre et la livraison d’essais cliniques ;
  • Partager des données et des ressources pour faire progresser les traitements de l’AF ;
  • Définir les meilleures pratiques cliniques pour l’AF et fournir le plus haut niveau de soins cliniques aux patients ;
  • Dans chaque centre de recherche clinique, encourager la mise en place d’une équipe de médecins, chercheurs, et professionnels dédiée à l’AF.

L’équipe de recherche sollicite la participation d’individus de plus de 18 ans avec un diagnostic d’ataxie de Freidreich afin de joindre l’étude d’histoire naturelle de la maladie. Ce projet vise à documenter de façon systématique les symptômes cliniques et la progression de l’AF.

Ce projet de recherche est approuvé par le Comité d’éthique de la recherche du CHUM et votre participation est volontaire et confidentielle. Pour obtenir plus d’informations, nous vous invitons à communiquer avec le Dr Antoine Duquette à l’adresse antoine.duquette@umontreal.ca.

Nous vous remercions de votre intérêt envers ce projet et espérons que vous participerez en grand nombre.

Cordialement,

François-Olivier Théberge, Directeur général Ataxie Canada- Fondation Claude St-jean

En savoir plus...

Ataxie de Friedreich – pathogenèse et implications pour les thérapies

1er octobre 2019

Il s’agit d’un article de synthèse axé sur la compréhension de la pathogenèse de ce trouble et sur la manière dont cette compréhension est traduite en de nouvelles approches thérapeutiques.

Par exemple, plus récemment, on a découvert que l’inflammation joue un rôle important dans la pathogenèse de l’ataxie de Friedreich. Ces résultats ont conduit à un certain nombre de thérapies potentielles qui ont fait l’objet d’essais cliniques ou sont en cours de développement.

Les thérapies proposées incluent des produits pharmaceutiques augmentant les niveaux de frataxine, des thérapies de substitution des protéines et des gènes, des antioxydants, des chélateurs du fer et des modulateurs de l’inflammation.

Bien qu’aucun traitement n’ait encore été approuvé pour l’ataxie de Friedreich, il existe un fort optimisme quant aux progrès réalisés dans la compréhension de la pathogenèse de ce trouble depuis la découverte de ses bases génétiques, qui aboutiront à des thérapies approuvées de modification de la maladie dans un proche avenir.

En savoir plus...

Nouveaux développements en pharmacothérapie pour l’ataxie de Friedreich

23 juillet 2019

Les thérapies actuelles et émergentes pour l’ataxie de Friedrich (AF) visent à inverser les effets délétères de cette déficience, y compris l’augmentation mitochondriale et l’augmentation du taux de frataxine, offrant ainsi la possibilité d’options de traitement pour ce trouble multisystémique complexe sur le plan physiologique.

Dans cet article de synthèse, les auteurs discutent des études de recherche in vivo et in vitro en cours et antérieures liées au traitement de l’AF, avec un intérêt particulier pour les implications futures de chaque traitement.

Depuis la découverte du FXN en 1996, plusieurs essais cliniques ont eu lieu ou sont en cours à un rythme rapide pour une maladie rare. Ces essais ont été dirigés vers l’augmentation de la fonction mitochondriale et / ou le soulagement des symptômes et ne sont pas considérés comme des traitements curatifs dans l’AF. Une combinaison de thérapies ou un médicament qui remplace ou augmente les niveaux pathologiquement bas de frataxine représente mieux les traitements potentiels de l’AF.

  • Il n’existe actuellement aucun traitement ou traitement efficace contre l’ataxie de friedreich; Cependant, des essais cliniques portant sur plusieurs médicaments sont en cours.
  • Le groupe classique des thérapies comprend celles qui augmentent la fonction mitochondriale et celles qui augmentent les niveaux de frataxine; Cependant, la thérapie génique et les médicaments susceptibles d’améliorer les symptômes de la FRDA sont en expansion.
  • Les thérapies testées en rapport avec le fonctionnement mitochondrial comprennent: l’idébénone, la coenzyme Q10, l’EPI-743, le VP-20.629, la défériprone, le diméthylfumarate, l’Omaveloxolone et les acides gras deutérés.
  • Les thérapies testées ou en cours d’essai pour augmenter la frataxine incluent: EPO, tat-frataxin, interféron gamma, inhibition des HDAC et nicotinamide.
  • Thérapie génique: des études de modèles ont montré des résultats prometteurs pour prévenir et inverser à la fois la cardiomyopathie et l’ataxie sensorielle chez FRDA. Certains problèmes liés à la traduction de ces résultats chez des sujets humains ont été résolus, mais d’autres obstacles demeurent.

En savoir plus...